Rova Ilafy

Geyser

Les Echos concernant les évènements culturels

Lancement officiel du recensement des Artisans (05 Décembre 2018)

Ce mercredi  05 Novembre 2018, Mme JOHASY Eléonore, Ministre de la Culture, de la promotion de l'Artisanat et de la sauvegarde du Patrimoine,  et l'équipe de la Direction Générale de la Promotion de l'Artisanat ont effectué une descente au Marché de l'Artisanat à Andravohangy, pour le lancement officiel du recensement des Artisans.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1234

Visite du Rova d'Ambohimanga (15 Novembre 2018)

Visite du Rova d'Ambohimanga par Madame La Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et du Sauvegarde du Patrimoine, Johasy Eleonore et SEM l'Ambassadeur Monsieur Giovanni Di Girolamo, Ambassadeur et chef de la délégation de l'Union Européenne à Madagascar ce Jeudi 15 Novembre 2018.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456789101112131415161718192021

RENCONTRE DES ANIMATEURS ET RESPONSABLES DE CLAC DE MADAGASCAR

Du 23 au 28 Octobre 2018 se déroule à l’espace LION D’OR Anosy Avaratra, la rencontre des animateurs et membres de comite de gestion de CLAC à Madagascar. Le CLAC ou Centre de Lecture et d’Animation Culturelle est un centre qui s’oriente surtout dans la promotion de  la lecture et l’animation culturelle. 27 centres existent actuellement et se répartissent dans 17 régions de Madagasacr. La rencontre se déroule tous les 2 ans et est suivi par les représentants des membres de comité de gestion et les animateurs dans ces centres. Ce programme est un programme du Ministère de la Culture, dela Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine en collaboration avec l’Organisation International de la Francophonie (OIF). Madame le Ministre de la culture, de la promotion  de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, en présence du représentant de l’Ambassadeur du bureau régional de l’Océan Indien de la Francophonie à Madagascar, des Directeurs du ministère et des autorités locales a ouvert officiellement la rencontre
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
12345

15-ème édition du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO) : Madagascar day

MADAGASCAR DAY Madagascar est choisi comme pays invité d’honneur de la 15-ème édition du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO). SIAO a proposé samedi dernier (27 octobre 2018) une journée dediée à la Grande île. Pour cette journée, le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat du Burkina, Harouna Kaboré avec à son côté Mme Éléonore Johasy, ministre de la Culture, de la Promotion de l’artisanat et de la Sauvegarde du patrimoine de la République de Madagascar, est venu soutenir Madagascar.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
IMG_1101_1IMG_1114_1IMG_1120_1IMG_1125_1IMG_1126_1IMG_1131_1IMG_1144_1IMG_1158_1IMG_1159_1IMG_1160_1IMG_1161_1IMG_1163_1IMG_1165_1IMG_1217_1IMG_1224_1IMG_1228_1IMG_1234_1IMG_1239_1IMG_1290_1IMG_1332_1

Herinandron' ny Havatsa Upem (22 oktobra 2018)

Nosokafana tamin' ny fomba ofisialy ny faha 22 Oktobra lasa teo ny herinandron' ny Havatsa Upem. Nisy ny fanolorana mari-boninahitra ho an'ireo mpanoratra. Fotoana ihany koa nankalazana ny faha 100 taonan' i Emilson Daniel Andriamalala.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1234
Tonga nitsidika aram-pomba fifanajana sy nanatitra fanasana ny Ministry ny Kolontsaina sy ny Fampiroboroboana ny Asatanana ary ny Fiarovana ny Vakoka , Ramatoa Johasy Eleonore teny amin' ny Tranom-bokim-pirenena Anosy ny Masoivohon' ny Repoblikan' ny Algerie, Andriamatoa Mokaddem Bafdal ny Alarobia 10 Oktobra lasa teo. Fanasana avy amin' ny Ministry ny kolontsaina Algerianina sy ny Ministry ny Fanatajahan-tena, hiatrika ny fivoriana mikasika ny tanora sy fanatanjahan-tena ary kolontsaina aty Afrika. Fivorian’ny vondrona afrikanina izay hotanterahina any Alger ny 21 oktobra hatramin’ny 25 oktobra ho avy izao. "Ilaina ary tombony ho antsika aty Afrika io fivoriana io" raha ny nambaran-dRamatoa Ministry ny kolontsaina Johasy Eleonore, satria misy ny fandaharam-potoana (agenda) 2063 ny vondrona afrikanina. Ho fanomanana izany dia ilaina ny fametrahana paika sy politika mazava mikasika ny tanora sy ny kolontsaina. Azo antoka fa tanora avokoa mantsy no ho eo amin’ izany taona 2063 izany, ka mila mifototra amin’ny kolontsaina afrikanina sy ny firenena niaviany avy ary ny fanomanana mialoha ny fampitoviam-pijery ny toerana hametrahana azy ny tanora. Eo am-panomanana ny faha 64 taonany ihany koa ny Algerie amin’izao fotoana ka hisy fihaonana sy fanomanana manokana; hisy ihany koa ny tantara hiombonana amintsika Malagasy. Amin'ity andiany fahatelo ity dia hisy hatrany ny solontena izay hanatrika izany any an-toerana.

Cérémonie de lancement (05 Octobre 2018)

Cérémonie du lancement officiel du Salon International de l'Artisanat de Ouagadougou dont Madagascar est l'invité d'honneur ce 05 Octobre 2018.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456789101112131415161718192021222324

Conférence de presse (13 septembre 2018)

Madame JOHASY Éléonore, Ministre de de la Culture, de la Promotion de l’Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine a organisé une conférence de presse ce jour au Salle Gisèle Rabesahala Bibliothèque Anosy.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1s2s3s4s5s

Ambassadeur du Japon (22 Août 2018)

Une visite de courtoisie auprès de Madame Le Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine JOHASY Éléonore par l'Ambassadeur du Japon, Monsieur Ichiro Ogasawara s'est tenu ce matin à la Bibliothèque Nationale Anosy.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1234

Remise d'Attestation (22 Août 2018)

Sous le haut patronage de Madame Le Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine, JOHASY Éléonore, une cérémonie de remise d'Attestation de fin de formation s'est tenu ce matin dans la grande salle de l' Académie national des Sports CENAM Andavamamba ce matin. Une formation qui a été organisé par le CENAM.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456789101112

Visite de courtoisie de l'ambassadeur de l'Afrique du Sud (21 Août 2018)

Une visite de courtoisie auprès de Madame Le Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine JOHASY Éléonore par l'Ambassadeur de l'Afrique du Sud, Madame Vuyelwa Maud DMOLO s'est tenu cet après midi à la Bibliothèque Nationale Anosy.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123

Visite de courtoisie de l’ambassadeur de la France (09 Août 2018)

L'ambassadeur de la France, Véronique Vouland-Aneini a été reçu par La Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine JOHASY Éléonore, ce Jeudi 09 Août 2018.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456

Visite de courtoisie de l'ambassadeur de l'OIF

Visite de courtoisie de l’ambassadeur de l'OIF, Malik Saar a été reçu par La Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine JOHASY Éléonore, jeudi dernier.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
12356

Visite de courtoisie de l’ambassadeur de l'Inde

L'Ambassadeur de l'Inde, SEM Subir Dutta, a été reçu par La Ministre de la Culture, de la Promotion de l'Artisanat et de la Sauvegarde du Patrimoine Ce Mardi dernier.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123

Fanolorana boky (21 Juillet 2018)

Notanterahina ny Sabotsy lasa teo teny amin'ny Tranombokim-pirenena Anosy ny fanolorana ireo boky fianarana samihafa avy any amin'ny masoivohon'ny  Chine izay tafiditra ao anatin'ny fanamafisana ny fiaraha-miasa eo amin'ny firenena roa tonta. Nanamafy moa ny masoivoho sinoa,Yang Xiaorong nandritran'ny lahateny izay nataony, fa mbola hitohy ny fiaraha-miasa miaraka amin'ny Ministeran'ny Kolontsaina, ny fampiroboroboana ny Asatanana sy fiarovana ny Vakoka.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123

Signature (20 Juillet 2018)

Notanterahina anio maraina tao amin’ny Tranombokim-pirenena Anosy ny fihaonana teo amin’ny Ramatoa Johasy Eléonore Minisitry ny Kolontsaina, ny Fampiroboroboana ny Asatanana ary ny Fiarovana ny Vakoaka sy Ramatoa Ambasadaoron’i Chine, Yang Xiaorongny. Niompana tamin’ny fanaovana ny sonia mahakasika ny tetik’asa izay fanarenana ny Rovan’Ambohitrabiby izany fihaonana izany.
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
12345

Passation de service (14 Juin 2014)

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
gal1gal2gal3gal4gal5

Expositon concernant la langue maternelle (09 Février 2016)

Le vernissage de l’événement culturel « tenin-dreny » ou la langue maternelle » s’est tenu  le 09 février 2016 a l’Alliance Française Andavamamba, il s’agit de l’exposition de quelques 32 tableaux expliquant la place que tient la langue maternelle vis-à-vis de la culture Malagasy, cette exposition est le fruit de la collaboration entre l’Alliance Française et le Ministère de la Culture et l’Artisanat, ce dernier à été représenté par Madame RAHARIMANANA Emeline, directeur général de la Culture, elle a précisé que nous avons besoin de la langue maternelle pour mettre en valeur la Culture Malagasy.la dite exposition va durer encore pendant quelques semaines, puisqu’elle ne prendra fin que le 25 Février 2016.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456789

Passation ( 08 Février 2016)

La cérémonie de passation entre le Ministre de la Culture et de l’Artisanat sortant Brigitte RASAMOELINA et le Ministre par intérim ANDRIAMOSARISOA Jean Anicet s’est tenu le lundi 08 février 2016 au local du Ministère de la Culture et de l’Artisanat Anosy, ce dernier n’a pas caché sa volonté de continuer les travaux accompli par l’ancienne Ministre, qui a son tour à fait un bilan positif résultat des 12 mois environs , pendant lesquels, elle était à la tète de ce Ministère, ainsi que de ce qui reste encore à faire selon toujours madame Brigitte RASAMOELINA, en attendant la désignation de celui ou celle qui dirigera à nouveau le MCA.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1234567891011

Reboisement (05 Février 2016)

Le reboisement du Ministère de la Culture et de l’Artisanat  pour l’année 2016 s’est tenu le 05 Février dans le site culturel d’Ambohimanga.  Cette campagne porte sur le thème de « Ampoky ny soa indroa toy ny mpamboly hazo, sady manan-kantenaina no manan-kialofana ». Organisé par la OSCAR ou Office du Site Culturel d’Ambohimanga Rova, 872 pieds de sauvageons ont été replantés ainsi que des espèces autochtones entretenu, entre autres : Ambora ,Zahana,Tentina, Valanirana, Hitsikitsika, Hazomby, Kafenala ,Vandrika, Hazotokana, Hasina ,Andrarezina. L’objectif du Ministère étant de participer à la sauvegarde de l’environnement à Madagascar.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
12345678910111213141516171819202122232425262728

Renforcement de la sécurité du Musée Palais d’Andafiavaratra (21 Janvier 2016)

D’après l’inventaire effectué par le Ministère de la Culture et de l’artisanat l’année 2015, Madagascar possède 168 sites historiques et culturels, Un des objectifs de ce Ministère est de renforcer la sécurisation ainsi que la préservation  de ses patrimoines tout en tenant compte que ce sont des richesses inestimables que possède la grande île. Sur ce point justement, une cérémonie de « pose de la première pierre » a eu lieu entre Madame le Ministre de la Culture et de l’Artisanat, Brigitte Rasamoelina et SEM Robert T. Yamate ambassadeur des Etats unis le jeudi 21 janvier 2016 au musée Palais du Premier Ministre Andafiavaratra, en effet, 32 545 dollars sera attribuée au Ministère pour la réalisation de ce projet appelé : « sécurisation du musée Palais du Premier Ministre du 19è siècle à Andafiavaratra », qui consiste à construire une clôture métallique ainsi qu’un portail et autres installations électriques. Rappelons que d’autres anciens projets Malagasy ont été déjà financés par ce programme auparavant entre autres : la préservation des textiles historiques en 2005, la promotion de la musique et de la danse traditionnelle Malagasy en 2006. En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456789101112131415

Hira Gasy makotrokotroka (26 Septembre 2015)

Dans le cadre du partenariat entre l’OSCAR et l’ORTANA, un spectacle gratuit de HIRA GASY dénommé « HIRA GASY MAKOTROKOTROKA » s’est tenu au Kianja FIDASIANA Ambohimanga Rova le Dimanche 26 Septembre 2015 dans le cadre de la célébration régionale de la Journée Mondiale du Tourisme.

Ayant rassemblé un millier de spectateurs et visiteurs confondus, cette activité culturelle  reflète les intérêts que peut bénéficier la population locale issue des 22 Fokontany de l’existence de ce patrimoine mondial dans la localité.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg

Yoga (03 Août 2015)

Suite à la célébration de la journée internationale du Yoga le 21 Juin 2015 à l' Hotel Ibis Akorondrano et  à la demande de Madame le Ministre de la Culture et de l’Artisanat, une séance « spéciale Yoga »  a été offerte par l’Ambassade de la République de l’Inde en collaboration avec le HOLISTIC HEALING CENTER. Elle s’est tenue à la Bibliothèque Nationale Anosy (salle Gisèle Rabesahala) le Lundi 3 Août 2015 et durant  cette séance il y avait un exposé concernant le yoga suivi d'une séance de démonstration pour les agents du Ministère.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpg

Récapitulation finale des IRRs du Ministère

RRI-100j1

RRI-100j2

Cérémonie de signature de convention (18 Jona 2015)

Une cérémonie de signature de convention entre le Ministre de la culture et de l’artisanat Brigitte Rasamoelina et Monsieur le Directeur Régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est Mohamed Djelid, avec la présence de son excellence Monsieur l’ambassadeur du Japon Ryuhei Hosoya a eu lieu à la bibliothèque nationale Anosy (salle Rado) le 18 juin 2015, dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet intitulé « Création d’un atelier de restauration d’œuvres d’art et d’un atelier d’ébénisterie pour les collections du Palais Manjakamiadana ». Ce projet se réalisera dans le cadre du fonds de contrevaleur du Japon, portant sur un montant total de 1 488 068 000 Ariary et permettra la construction des deux ateliers, l’actualisation de l’inventaire et la restauration des collections du Palais Manjakamiadana. Apres la signature de cette convention, une partie de l’argent 819 167 510 ariary confié à l’UNESCO sera disponible afin de pouvoir commencer le travail.

Madame Le Ministre a souligné que le Palais de Manjakamiadana est l’un de 168 sites classés dans le patrimoine nationale et que les collections de ce Palais comptent parmi les biens culturels les plus importants aux yeux du peuple malgache pour la raison qu’elles véhiculent des valeurs multiples, à la fois historiques et culturelles, identitaires et symboliques.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpg7.jpg8.jpg9.jpg

Ouverture officielle de la célébration de la langue Malagasy

Comme à l’accoutumée, la célébration de la langue Malgache c’est débuté le 08 juin 2015 au Tahala Rarihasina  Analakely. Lors de cette ouverture, la Ministre  de la Culture et de l’artisanat Brigitte RASAMOELINA a précisé que la langue Malgache résiste  et il est de notre devoir de la préserver plus qu’auparavant. Au programme, quelques saynètes chacune durant lesquelles des poètes, des auteurs et des passionnés de théâtre radiophonique ont abordé la thématique principale de cette année « la langue évoquant l’eau au service de l’habitat et du citoyen ».

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg

Séminaire du Mercredi 03 Juin 2015

Dans le cadre de la célébration de la journée Mondiale de l’artisanat, un séminaire sur la culture d’épargne pour les artisans s’est déroulé le Mercredi 03 Juin 2015 dans la sale de conférence MED 67 ha.

Les contenus de la réunion : Programme d’aide aux Très Petites Entreprises

Depuis 2013, l’IECD et son partenaire Madagascar Entreprises Développement mettent en œuvre à Antananarivo (67 hectares) un programme d’accompagnement personnalisé des chefs de petites entreprises informelles.

Ces formations et cet accompagnement individuel qui s’étalent sur un an favorisent un changement de mentalité des bénéficiaires, leur permettant de passer d’une logique de subsistance à une logique de développement et de croissance durable, structurée et génératrice de revenus.

Résultats Et perspectives
  • Plus de 60 bénéficiaires formés en 2014. Plus de 120 le seront en 2015 à 67 Ha
  • Six mois après la fin de la formation, 90% des bénéficiaires de la
Formation de Base en Gestion utilisent au moins un outil de gestion et 70% d’entre eux épargnent et préparent le développement de leur entreprise.

A Madagascar, les petites entreprises informelles, artisans et commerçants, représentent le premier bassin d’emploi et constituent la principale source de revenus pour des millions de personnes (93% des emplois créés se trouvent dans le secteur informel et 99,9% des Unités de Production Individuelle sont dans ce secteur).

Toutefois, ces petites entreprises sont fragiles car leur activité est souvent initiée de manière spontanée, par nécessité et sans les compétences suffisantes, notamment en termes de gestion. La majorité de ces petites entreprises a une durée de vie inférieure à cinq ans.

Ce premier Centre de Gestion et de Services (CGS) offre une formation initiale pour entrepreneurs en activité (Formation de Base en Gestion) ou en devenir (Formation Porteurs de Projet) A l’issue de la formation initiale, les bénéficiaires peuvent intégrer le Club des Entrepreneurs, où sont proposées des soirées thématiques, des formations spécialisées (management, marketing, comptabilité-finance et bureautique), des conseils personnalisés, ainsi qu’un accès à une bibliothèque, à des ordinateurs et à un réseau professionnel.

Avec l’appui des 7 autres pays bénéficiant de l’appui de l’IECD dans ce domaine, et grâce à sa nouvelle équipe de 8 formateurs malgaches, Madagascar Entreprise

Développement va créer à Antananarivo en 2015 son deuxième Centre de Gestion et de Service Présentation du projet : M. Nelson RAKOTONIRINA (Responsable) Thème :'La culture d'épargne pour les artisans" : M.RAROJOSON Hery Manantsoa (DPA) FORMATIONS SPECIALISEES CHEZ MED : présentées par les formateurs chez MED; En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg

Festival Classik' Art (22 Mai 2015)

« Ny Arivolahy mihira indray andro » est le thème choisi du festival Clasik’Art, du 22 au 30 août 2015 à Antananarivo. Concert avant-Première de ce festival, vendredi 22 mai 2015 dans la salle Rado à la bibliothèque Anosy.

En première partie : -Sous le palmier – I-ALBENIZ Rija Razafindrasendra, Jerry Rakotoamanga -Canon – PACHELBEL Manda Heriniaina Andrianasolo, Andry Herisoa Andrianasolo, Fanambinantsoa Rakotoarisoa -Sonate en La min (1èr mouv) – W.A.MOZART Ny Aina Toky Rakotondrazafy -Sonate en Do# min (3ème mouv) – L.V.BEETHOVEN Fanambinantsoa Rakotoarisoa En deuxième partie: -Werther – MASSENET Nonja Rakotoson -Love is a many spendored thing – S.COW Sitraka Randriarimanana -Voi che – W.A.MOZART Miora Rakoto-Ramambason -Habanera (extrait de « Carmen ») – BIZET Nonja RAkotoson -Libiamo (extrait de « La traviata ») – G.VERDI Hasina M.Rakotonindrainy -You raise me up Rindra Rajeriarison, Sitraka Randriarimanana -O Fortuna (extrait de “Carmina Buana”) – Carl ORFF En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg6.jpg

VISITE DE COURTOISIE DE L’AMBASSADEUR DE LA CHINE (15 Mai 2015)

La visite de courtoisie entre « Le Ministre de la Culture et de l’Artisanat » et « l’Ambassadeur de la Chine » s’est tenue le 15 Mai 2015. Ils ont dialogué de l’organisation pour un évènement culturel sous forme d’exposition de photos de Madagascar qui aura lieu le 29 et 30 juin 2015. Ils ont visités les grandes salles de la Bibliothèques Nationale afin de choisir l’endroit de l’exposition.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg

RAPPORT DES SEANCES DE REUNION SUR LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL Du 27 avril au 02 mai 2015

INTRODUCTION

Madagascar, Etat partie à la convention de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel depuis le dépôt de l’instrument le 30 mars 2006, a adopté une loi pour la mise en œuvre de la dite convention. Par ailleurs, nous disposons actuellement d’une liste d’inventaire nationale comportant 47 éléments. Comme dans tous les pays d’Afrique et pays Arabes, cette convention demeure encore très sensible à cause de divergences d’opinion et des avis partagés quant à ses expressions et sa sauvegarde.

C’est ainsi que 8 pays d’Afrique et de la région Arabe, (Comores, Djibouti, Egypte, Madagascar, Palestine, Soudan du Sud, Soudan et Yémen) ont bénéficié d’une mission d’expertise pour un éventuel projet de renforcement de capacité nationale en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

OBJECTIFS DE LA MISSION

L’objectif général de cette expertise est d’appuyer les efforts sur la sauvegarder du patrimoine culturel immatériel à Madagascar, conformément à la Convention de 2003. A l’issu de la mission, Le Ministère, en collaboration avec ses partenaires nationaux, développera un document de projet basé

sur les besoins du pays et qui s’insère dans le programme global de l’UNESCO pour le renforcement de capacités en matière de patrimoine culturel immatériel.

Les objectifs spécifiques en sont :

  • Identifier les besoins sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de Madagascar
  • Evaluer des projets y afférents
LES ACTIVITES  Lundi 27 avril 2015
  • Prise de contact avec l’expert Ludovic KIBORA et séance de travail préparatoire avec l’équipe de la DGC
  • Validation du programme de la mission 
Mardi 28 avril 2015 : 

La journée a débuté par une ouverture officielle rehaussée par la présence de Mr RABETOKOTANY Eugène, Secrétaire Général du Ministère.

35 Participants (19 femmes, 17 hommes)  dont : 5 Directeurs du Ministère, 2 du Bureau de liaison UNESCO Nairobi,  2 du Bureau de liaison Madagascar, 1 de l’ICOM MAG, 1 expert de l’UNESCO, 2 de la COMNAT, 4 de la Communauté Zafimaniry, 2 ONG accréditées, 1 de l’Académie Malgache, 1 arts et spectacles, 1 traditions et expressions orales, 1 professeur de l’Université Filière Lettre Malgache, 4 étudiants de la filière médiation culturelle, 7 personnels du département Culture et  2 personnels du département Artisanat.

Cette ouverture officielle a été marquée  par :

  • Un bref résumé effectué par Me RAHARIMANANA Emeline, Directeur Général de la Culture, sur les objectifs de la réunion et les thèmes liés aux séances de travail pendant trois jours. Elle insista sur la nécessité de la contribution active de tous les participants.
  • Le discours de Monsieur le Secrétaire Général qui souligna l’importance de la réalisation de cette réunion arrivant à point nommé où la sauvegarde de notre patrimoine immatériel s’avère urgente. Il remercia le Bureau de liaison UNESCO Nairobi pour son précieux soutien et souhaita un plein enthousiasme à tous les participants.                                            
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
2.jpg1.jpg
Séance  plénière  consacrée à une série de présentations suivant le programme établi : 1- Présentation de Marc Patry sur le projet de renforcement de capacité nationale en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans 8 pays d’Afrique et de la région arabe.

En effet, Madagascar figure parmi les huit pays bénéficiaires du Projet « Renforcement des capacités nationales pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel sur l’évaluation des besoins et élaboration de projets ». Financé par l’Autorité d’Abu Dhabi pour le tourisme et la culture (ADTCA),  ce projet aura une durée de 12 mois. C’est dans ce cadre qu’une expertise spécialisée a été organisée par l’UNESCO et dirigée par un expert, en collaboration étroite avec les institutions nationales œuvrant dans la sauvegarde du patrimoine culturel, afin d’identifier les objectifs et les activités clés du projet pluriannuel.

Des présentations ont été axées sur les activités réalisées en la matière, les menaces affectant le PCI, ainsi que les besoins y afférents

  • Présentation du Ministère de la Culture en matière de PCI : l’intervention a été axée sur les réalisations telles la ratification de la convention, la loi de mise en œuvre, et surtout l’inventaire national qui a rencontré des difficultés à être adopté lors à cause d’une insuffisance de représentativité. Il a été mentionné l’existence de données collectées entre 2000 et 2004 qui méritent d’être réactualisées avec les communautés concernées.
  • Intervention d’un représentant de l’ONG accréditée auprès de l’UNESCO « les Amis du Patrimoine de Madagascar », qui a mentionné l’importance des activités de promotion, de valorisation et de protection du patrimoine culturel immatériel à Madagascar. Il a pu exposer ainsi les intérêts et avantages de l’utilisation des nouvelles technologies et la communication de masse dans la valorisation du patrimoine culturel immatériel.
  • Intervention d’un représentant des arts du spectacle a été axée sur les recherches effectuées, la valorisation du « Hira Gasy » un élément toujours pratiqué et patrimoine vivant reconnu par un groupe de communauté, mais qui est marqué par le manque d’infrastructure pour l’apprentissage même informel.
3

Intervention d’un représentant des traditions et expressions orales a été axée sur les recherches relatives à l’oralité et aux langues ; il a attiré l’attention de l’assistance sur la déperdition des valeurs que les communautés confèrent au PCI, ainsi que l’effectif régressif des détenteurs traditionnels. D’où la nécessité urgente de les inventorier.

Le débat qui s’ensuivit concerna essentiellement l’état des lieux des PCI cités, les partages et échanges relatifs aux menaces et aux mesures d’urgence adoptées par chaque entité. Les questions concernant la viabilité, l’évolution du PCI ainsi que l’implication et le consentement des communautés ont suscité l’intérêt des participants. 

EN RECAPITULATION
  • Les activités réalisées touchent notamment les recherches, la documentation mais que les informations collectées restent archivées au niveau des entités.
  • Les dangers et les menaces remarqués concernent la déperdition des éléments, la disparition des acteurs et détenteurs traditionnels, l’insuffisance de l’apprentissage et la transmission, le manque des matières premières liées au savoir faire, l’insuffisance de la promotion ainsi qu’à la valorisation.
  • Les besoins ont été exprimés au niveau individuel, communautaire et institutionnel.
  • Besoins en équipement et en matériels,
  • Appui aux matières premières pour les savoirs faire liés à l’artisanat traditionnel, appui à l’écoulement des produits de l’artisanat traditionnel
  • Appui à l’Inventaire et à l’inscription
  • Renforcements de capacité :
  • en méthodologie d’approche
  • en matière de collecte et de recensement de données
  • en matière de communication, sensibilisation et la diffusion (manuels, supports, livres, lexique, plaidoyer, convention 2003 traduite en malgache…)
  • Appui à la tenue de colloques et plateformes d’échange (pour constat d’état, suivi et évaluation, sensibilisation) afin d’élaborer des plans d’actions et stratégies
Mercredi 29 avril 2015 : Cette journée a été consacrée à l’organisation des travaux de groupe suivant deux thèmes.  
GROUPE 1 Question Centrale  Quelles  stratégies adopter en termes de communication/sensibilisation  pour l’implication et la participation des communautés et autres acteurs au projet  d’inventaire national du PCI ?
Consigne Enumérez les actions et activités réalistes et réalisables et décrivez les stratégies de leur mise en œuvre.
GROUPE 2 Question Centrale  Quelles stratégies organisationnelles (dispositions institutionnelles, modalités de formation, choix des sites…) à mettre en place pour la mise en œuvre  du projet d’inventaire national et la sauvegarde/valorisation du patrimoine culturel immatériel en général ?
Consigne Enumérez les actions et activités réalistes et réalisables et décrivez les stratégies de leur mise en œuvre
  4   Méthodologie de travail : - Traduction des questions et des consignes en malgache

- Identification de mots clés avant d’entrer dans les débats, suggestions et formulations de réponses

    Jeudi 30 avril 2015  Travail de groupe      Jeudi 30 avril 2015 
  • Suite des travaux de groupe et restitution des travaux de groupes
  • Résultats de l’atelier: les besoins exprimés et la restitution des travaux de groupe ont permis de formuler :
L’Intitulé du projet : PROJET D’INVENTAIRE ET DE VALORISATION DU PCI DE MADAGASCAR  Les grandes lignes du projet  sont telles que :
  • Une mise en place des structures pour la réalisation du projet:

- comité national (prévu dans la loi 2013-017 tout en tenant compte qu’il existe déjà le comité national du patrimoine; donc prévoir par exemple un comité de pilotage

- comité régional pour chaque région choisie (11 régions là où existent les directions régionales de la culture) -   La tenue d’un atelier national de lancement pour sensibiliser les autorités et les décideurs politiques : - organisation de formations 
  • Sur le plan national en impliquant une expertise internationale
  • Des formateurs qui vont exercer au niveau des régions choisies

- Organisation de séances de communication et de sensibilisation avant et durant  le projet à travers des arts du spectacle (tels le hira gasy…)  et par radio communautaire

- Réalisation des descentes sur terrain pour les enquêtes et collectes de données en tenant compte
  • De l’implication des communautés
  • De la formation des enquêteurs
  • Choix de site pilote (2 sites par exemple)
  • Évaluation des résultats à l’issue
  • Détermination des autres sites pour réaliser le projet
- Dépouillement et analyse des données collectées - Publication des résultats par :
  • Inscription dans le registre d’inventaire
  • Édition de catalogues, dépliants, brochures …
  • Production de cartes culturelles
  • Insertion sur le site web du Ministère ou créer un site sur le PCI 
La clôture de la réunion a été marquée par :
  • les remerciements de Mme Emeline, DGC, à l’endroit de toutes les parties prenantes présentes pour leur participation active à la réalisation et la réussite de la réunion, au bureau de liaison UNESCO Nairobi,  représenté par Marc Patry et Vitalice Ochieng, pour sa contribution financière, à la COMNAT UNESCO pour sa coopération technique, à l’équipe de la DGC pour son dévouement et sa motivation, à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de cette réunion.
  • L’expression de gratitude particulière à l’expert Ludovic Kibora pour son partage d’expérience et son expertise.
Samedi 02 mai 2015

Visite de site (Kelifaritra, Fonohasina) abritant un élément du PCI : « le savoir faire du tissage de la soie dans les hautes terres centrales » à 26 km au nord de la capitale. Cette visite a été une opportunité pour la communauté concernée de faire connaître:

  • Les techniques traditionnelles de l’élevage des vers à soie
  • Les significations des motifs du tissage
  • L’aspect genre et le PCI
  • Les rites d’initiation dans le cycle de vie des Malgaches liés au savoir faire de la soie
  • Le « hira gasy », art du spectacle lié à certains événements et mode de vie des Malgaches : souhait de bienvenue à des visiteurs de marque, retournement de mort, foires,                     
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
8.jpg5.jpg6.jpg7.jpg
CONCLUSION

Au regard de la fierté et de l’identité, l’atelier a motivé l’encouragement de tous les participants à œuvrer davantage pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Au niveau professionnel, les activités de cette réunion ont contribué d’une part à l’amélioration des compétences techniques et favorisé d’autre part le rapprochement ainsi que le renforcement de capacité des parties prenantes œuvrant dans le domaine de la sauvegarde du PCI. C’était aussi une occasion d’échanges et partages de connaissances.

La réunion a engendré des impacts positifs sur les activités du Ministère de la Culture et de l’artisanat :
  • Une meilleure visibilité des différentes parties prenantes oeuvrant dans le cadre du PCI
  • Une meilleure ouverture sur la participation des femmes (18/35)
RECOMMANDATIONS DE LA REUNION Au Ministère de la Culture et du Patrimoine :
  • Préparation de l’application de la loi 2013-017 ;
  • Partage en ligne de la convention de 2003 traduite en malgache
  • Partage en ligne du rapport de la réunion
  • Maintien de contact permanent avec les parties prenantes
Aux parties prenantes :
  • Continuation des activités de recherche, d’inventaire et de documentation
  • Maintien de contact permanent avec le Ministère de la Culture et de l’Artisanat
9 REMERCIEMENTS

Le Ministère de la Culture et de l’Artisanat par le biais de la Direction Générale de la Culture (DGC) présente ses vifs remerciements au Bureau de liaison UNESCO Nairobi pour sa contribution à la réalisation de la mission d’expertise du 27 avril au 02 mai 2015 se rapportant à l’identification des besoins et l’évaluation de projets sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de Madagascar.

En effet cette mission a contribué :

  • Au renforcement de la connaissance de la convention de 2003
  • Au renforcement de la collaboration entre les parties prenantes malgaches

La Direction Générale de la Culture, point focal de la mission,  exprime sa gratitude à l’endroit du Bureau de liaison Madagascar et la Commission Nationale Malgache pour l’UNESCO pour leur coopération technique qui nous ont aidés à mener à bon escient les activités de la mission.

Enfin, on ne saurait oublier l’engagement et les efforts déployés  par toute l’équipe préparatoire ainsi que le personnel de la Direction Générale de la Culture pour la réalisation de toutes les activités.

Asoimi (08 Mai 2015)

L’ouverture officielle de l’ASOIMI (Association Omnisports Interministériels et Institutions) s’est tenue le 08 Mai 2015 au Palais des Sports Mahamasina. La présence de Madame Le Ministre de la Culture et de l’Artisanat, quelques membres du Staff au sein du Ministère, Monsieur Le Conseiller du Président, le Ministre de la Jeunesse et des Sports qui est aussi le Président d’honneur de l’ASOIMI a eu lieu durant cet évènement.

Le championnat National de l’ASOIMI se déroulera à Manakara le 24 Septembre au 04 Octobre 2015. En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg4.jpg5.jpg

COMPTE-RENDU sur la CINQUIEME CONFERENCE DES ETATS parties à la CONVENTION 2001 sur la PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL SUBAQUATIQUE AU SIEGE DE L’UNESCO A PARIS, du 27 au 29 AVRIL 2015

20150427_Unite4heritage_29
  1. JOURNEE PRELIMINAIRE du 27 avril 2015
  • °- MATINEE
  1. Présentations d’experts (juriste international, spécialiste en archéologie subaquatique, spécialiste du patrimoine, spécialiste en Histoire de l’Art, etc.) et interventions orales des Etats membres : 
  • Intervention du Professeur HAZNARD, spécialiste en droit international : application du PRINCIPE D’AUTO-EXECUTION de la Charte de Viennes sur le droit des traités, lequel principe consiste en ceci que même si une loi n’était pas encore intervenue pour l’application de la Convention 2001 dans la législation interne d’un Etat partie, les dispositions de la Convention ont toujours vocation à s’appliquer et à régir toutes les situations nées des problèmes ou litiges survenus ou pouvant survenir à l’occasion de la protection du patrimoine subaquatique.

Ainsi, les mesures suivantes peuvent être déjà appliquées : mesures d’ordre pénal, d’ordre administratif, d’ordre commercial et mesures préventives de précaution (possibilité de recours à l’assistance du STAB – Conseil Consultatif Scientifique et Technique de l’UNESCO).

  • Intervention de Monsieur MICHEL L’HOUR, président en exercice du STAB (Conseil Consultatif Scientifique et Technique de la Convention 2001) : à partir du dossier dit d’ « Haïti » (mois de mai 2014) concernant les épaves de la Santa Maria, il a évoqué l’existence de « chasseur de trésors ou d’épaves » sous prétexte de procéder à la protection des dites épaves. Et continuant dans ce sens, il n’a pas hésité à révéler le nom de Monsieur BARRY CLIFFORD qui a déclaré à la presse mondiale qu’il a découvert les épaves de la Santa Maria et qu’il y a urgence absolue puisqu’il craignait le pillage, en présentant une équipe d’archéologues qui, après vérification du STAB de l’UNESCO, a été constaté incompétente en matière d’archéologie subaquatique.

Conclusion de Monsieur MICHEL L’HOUR : la déclaration de Monsieur BARRY CLIFFORD n’était que du « buzz » servant à détourner l’opinion publique ou d’induire en erreur celle-ci.

C’est pourquoi il a rappelé aux Etats parties qu’ils ont le droit de recourir à l’AVIS du Conseil Consultatif Technique et Scientifique de l’UNESCO (STAB) dont la raison d’être est d’agir dans ce sens en matière d’archéologie subaquatique pour éviter l’exploitation commerciale, le pillage, le trafic illicite des objets provenant du patrimoine subaquatique.

  • Intervention de Madame le Ministre de la Culture de Madagascar : Madame le Ministre a mis à profit cette évocation de Monsieur MICHEL L’HOUR pour parler des risques qui menacent actuellement les épaves se trouvant autour de l’Ile de Sainte Marie de Madagascar par la société OCTOBER FILMS sous prétexte de tournage de film documentaire intitulé « PIRATE INSLAND » sur la route des pirates dans l’Océan Indien. 
1.2°- APRES-MIDI : consultation d’avis ou des pratiques des différents groupes régionaux des Etats parties en matière de protection du patrimoine subaquatique.

Dans le Groupe V(a) (Groupe des Etats d’Afrique) dont Madagascar, en dehors de l’Afrique du Sud et du Nigéria (Etat partie) qui ont déjà des structures administratives concernant la protection du patrimoine subaquatique, la délégation malagasy conduite par Madame le Ministre de la Culture :

  • a fait savoir à l’assistance les mesures légales et réglementaires déjà prises par Madagascar en matière de protection de patrimoine subaquatique et ce, bien avant même la ratification de la Convention telles que l’existence de l’ordonnance n°82-029, du décret d’application de 1983 de celle-ci et l’arrêté interministériel du 02 septembre 2014 érigeant une portion du territoire de Ile de Sainte Marie où se trouvent les épaves en zone protégée.
  • a proposé comme bonne pratique la sensibilisation du public en matière de protection du patrimoine subaquatique car effectivement, c’est un sujet jusqu’ici un peu méconnu.
  1. JOURNEES DU 28 ET 29 AVRIL 2015
Les principaux thèmes prévus à débattre aux fins de prises de décision et de résolution sont les suivants :
  • Les stratégies pour améliorer la mise en œuvre et la ratification de la Convention ;
  • L’amélioration de l’accès public responsable au patrimoine culturel subaquatique ;
  • L’examen du logo de la Convention ;
  • Les recommandations du Conseil consultatif scientifique et technique ;
  • L’élection de six membres du Conseil consultatif ;
  • L’accréditation des ONG.
En séance plénière : RESOLUTIONS.
  • Madagascar, proposé par le Groupe V(a) d’Afrique, a été élu au consensus VICE-PRESIDENT de la Cinquième Conférence de la Convention 2001 sur la protection du patrimoine subaquatique.
  • Il a été également adopté en séance plénière la décision d’envoyer à Madagascar une MISSION DU STAB pour expertise sur les travaux de tournage de film d’OCTOBER FILMS dans la baie de l’Ile de Sainte Marie.
  • Rappel aux Etats membres sur l’obligation de se conformer aux dispositions de la Convention 2001.
  • Coopération entre Etats parties à la Convention sur le nécessaire échange de meilleures pratiques en matière de protection du patrimoine subaquatique.
  • Sensibilisation du public sur la valeur et l’importance de la PCSA (patrimoine culturel subaquatique).
  • Prise de diverses recommandations sur l’utilisation du logo de la Convention laquelle nécessite une demande d’autorisation préalable auprès de l’UNESCO. 
  1. JOURNEE DU 30 AVRIL 2015 : SIXIEME REUNION DU CONSEIL CONSULTATIF ET SCIENTIFIQUE DE LA CONVENTION 2001 
  • Confirmation officielle de la résolution d’envoyer la MISSION DU STAB à Madagascar se fera ainsi courant mois de juin 2015 conduit par Monsieur MICHEL L’HOUR qui a été désigné comme Chef de MISSION accompagné par trois autres experts dont un (1) de l’Albanie et deux de l’Afrique du Sud.
  • Déclaration devant le Conseil Consultatif Scientifique et Technique de l’UNESCO de Monsieur MICHEL L’HOUR :
  • les canons volés par des plongeurs pilleurs français ont été restaurés et prêts à être rapatriés à la demande de Madagascar ;
  • ces pilleurs feront l’objet d’un procès pénal au niveau du tribunal français.

Il a également évoqué l’existence de canons provenant des épaves de Madagascar en partance pour les Etats Unis qui n’ont pas pu être interceptés.

Tel est, Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les Ministres, Monsieur le Secrétaire d’Etat, l’objet de la présente communication  que nous avons l’honneur de soumettre à votre haute approbation.

Festival Sahoby (15-04-2015)

« Festival de Sahoby», c’est le nom de l'événement qui a été organisé par OFNAC « (Office National des Arts et de la Culture), réalisé afin de promouvoir un livre, écrit par 25 jeunes poètes Malgaches de diverses organisations telles que « Faribolana Sandratra », HAVATSA UPEM ... intitulé «ROMBOM-PANAHY»; ce livre contient 83 poèmes.

Cet évènement s’est déroulé  pendant 3 jours.
  • Le 03 Avril 2015 au domicile de l’OFNAC ou les organisateurs ont pu informer la presse des informations concernant le livre «ROMBOM-PANAHY».
  • Le 08 Avril 2015 au CEMDLAC Analakely à 9h était exposées des tableaux  pour faire connaitre l’œuvre de ces 25 jeunes poètes émergents. L’après midi a eu lieu un « antsan-tonkalo » où tous les participants ont pu écouter les poèmes figurants dans le livre «ROMBOM-PANAHY».
  • Le 15 Avril 2015, le dernier évènement s’est tenu à la Bibliothèque Nationale Anosy (salle Gisèle RABESAHALA où, des célèbres poètes Malagasy ont été spécialement invité, il y avait entre autre : RANOE, Narison Ravalitera, Tsiky Rakotomavo etc.. Ces derniers qui n’ont pas mâché leurs mots pour critiquer ces jeunes poètes dans le but de les encourager dans ce qu’ils font. Durant cet événement les organisateurs ont souligné l’importance de ce livre qui va permettre aux jeunes écrivains d’évoluer.

RIMA, un jeune poète et en même temps, organisateur de l’évènement nous donne rendez-vous l’an prochain lors d’autres  évènements. Il projette même de les organiser dans toutes les régions de Madagascar.

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
1.jpg2.jpg3.jpg

Réunion du Staff élargie (09-04-2015)

La réunion entre la Ministre de la Culture et de l’Artisanat, le Secrétaire Général, les Directeurs Général, les Directeurs, les Chefs de Service et les Secrétaires de Direction s’est tenue à la Bibliothèque Nationale Anosy le Jeudi 09 Avril 2015 dernier. Cela a été fait afin d’atteindre les objectifs dans le délai de 100 jours et d'améliorer les méthodes de travail au sein du Ministère. Lors de cette réunion les sujets suivant ont été soulignés.

- Concernant l’artisanat, la mise en œuvre du « code de l’Artisanat » pour mettre en valeur le secteur artisanal à Madagascar.

- Aussi, Madame Le Ministre a incité que la communauté doit connaître tous les patrimoines existant dans le Pays, elle a également confirmé  que  « C’est son histoire qui fait son identité ».

- En ce qui concerne la Culture, elle doit être considérée à sa juste valeur puisqu’elle permet l’identification d’un pays parmi les autres.

Madame le Ministre a souligné quelques instructions dans le but de perfectionner le mode de travail au sein du Ministère.

En photos
NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123

Journée mondiale du Conte et de la Poésie 2015

La cérémonie officielle pour la célébration de la Journée Mondiale du conte et de la poésie s’est tenue à la Bibliothèque Nationale Anosy dans la salle Gisèle Rabesahala le Samedi 21 Mars 2015. Le Sécrétaire Général de la Commission Nationale Malgache pour l’UNESO, le conseiller auprès du Ministère de l’Education National ainsi que les hauts responsables au sein du Ministère de la Culture et de l’artisanat ont honoré la cérémonie par leur présence.

Lors de cette cérémonie, les autorités tels que le Secrétaire Générale de la commission Nationale Malgache pour l’UNESCO et Madame Brigitte Rasamoelina Ministre de la Culture et de l’Artisanat ont pris la parole.

La Féderation «Mpikalo ny teny sy soratra» venant d’Avaradrano a aussi marqué leur participation par des chants et poèmes ainsi qu’une expression figurée intitulée «Bodo manitra».

L’ecrivain et Le poète Haingo ont lu un poème intitulé  «Satria».

Des récompenses ont été attribuées à tous les élèves du lycée J J Rabearivelo qui y ont participé, notamment à travers des concours de poésie.

En photos

NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail
123456789

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *